Lascards beur gay de cité

Le site ethnique beur et black gay.....
HISTOIRES BEUR GAY
logo citewesh
VIDEO BEUR GAY

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Nouveau

ZONEBEUR.COM

Zone Beur le site des arabes gays

Le nouveau site des beurs gays et arabes gays, métis gays...

 

La pute à Turc :

Duo de 4 minutes: Une lope cagoulé et accro au jus qui va nous pomper la superbe teub de 23 cm par 6 de large d'un vieux turc. Une bonne pipe goulue d'une lope pret à tout pour avaler le bon jus cremeux d'un vieux turc hétéro... a ne pas louper . Seulement 1 code allopass soit 1,80 euro valable pour 2 téléchargements.

La pute a turc

Une vrai chienne a rebeu !

Black nikeur de lope :

Duo de 32 minutes: Un Black lascards de paname hyper bien teubé qui débarque en province pour démonter une bonne lope rencontré sur zonebeur.com. La lope soumise va recevoir les coups de queues de cet antillais avec son gros zob de 22 cm par 7 de diametre. L'étalon va la féconder sans pitier et sous les cris de la lope, Il va lui cracher son jet de foutre en pleine gueule. La pute va tout avaler sans broncher... Un bon moment de plaisir pour seulement9,90 euros pour télécharger la vidéo sur ton pc et la regarder autant de fois que tu veux. Cliques sur la photo.

Black zobeur 22 cm par 7

Pillonné par un africain TTTBM :

Jules est un étalon africain du Bénin avec ses 23 cm par 7, Il va nous pillonner un céfrans soumis qui sous les coup de buttoire de notre ébène africain, va se faire démonter la rondelle et va se régaler du jus de ce renoi hyper bien teubé ! Video de 10 minutes à télécharger.

Black zobeur 22 cm par 7

Gallerie photos beur gratuites

chat beur gay 

Le site des lascars de cité

Les histoires d' ARABE GAY TTBM de cité beur et blacks gays de banlieue...

Histoires gay de beur gay ou black de téci ! toi aussi envoi nous tes récits de mec2téci !

 

C’est l’été sur Citéwesh.com, toute l’équipe vous souhaite de bonnes vacances bien hots au niveau des rencontres ! Surtout protégez-vous !
Pour fêter les vacances citéwesh te fait gagner des tapis de souris « Zonebeur.com » le célèbre site de rencontres 100 % beurs et blacks gays de cité ! Le site de tchat 100 % Gratuit !!
Ecris-nous tes plus belles histoires en remplissant le formulaire ici : Rempli le formulaire "Histoires gay" en cliquant ici.:
Pour gagner un Tapis de souris pendant le mois de Juillet et aout 2012 !

 

forfait video x gay a gagner

Tu as toutes tes chances pour gagner lUne paire de TN Rekin , envoi nous ton récit !!

 

 

barre citewesh

Voici un souvenir de jeunesse qui me fait encore bander 30 ans après.

C'était l'année où je suis entré en seconde. Pas longtemps après le début des cours, ma mère s'est mise avec un ouvrier qui travaillait sur le chantier de la piscine au bout de la rue, toute une zone de friche que la mairie avait décidé d'aménager pour faire un quartier. D'abord il est venu manger deux ou trois fois le soir, puis ma mère a décidé de lui louer la chambre de mon frère qui était plus grand que moi et qui étais parti.

Il a installé toutes ses affaires là mais il dormait dans la chambre de ma mère. Moi j'en avais rien à faire, c'était pas la première fois, mais celui-là me mettait mal à l'aise et je n'osais pas croiser son regard.


Il ne me parlait pas beaucoup mais quand il le faisait c'était toujours pour me réprimander d'une voie dure, comme si j'étais un gamin de 12 ans, pour que j'enlève mes affaires d'école de la table, que je me dépêche de libérer la salle de bain ou les wc, des choses comme ça, et je m'exécutais toujours rapidement, sans rien dire, comme pris en faute. J'étais mal à l'aise aussi parce qu'il m'excitait beaucoup, c'était un marocain d'une cinquantaine d'années, pas grand mais costaud, trappu avec des mains et des épaules larges, le crane dégarni mais une moustache épaisse, le plus souvent mal rasé avec une barbe de trois jours.


Quand il était là, j'allais tout de suite dans ma chambre après le diner, mais j'ai tout de suite eu envie quand il n'était pas là, le mercredi après midi, d'aller fouiller dans ses affaires et je me branlais avec ses sous vêtements. Je me suis fait prendre au bout d'un mois environ. Je rentre à l'appartement un mercredi après-midi et tout de suite je vais dans sa chambre tout excité et je commence à fouiller. Tout à coup il était là, devant la porte, en pantalon de pyjama rayé et en chaussettes, sa chemise de chantier à moitié déboutonnée... moi j'avais un de ses slips dans une main, l'autre dans mon survettement et je bandais comme un âne.


La première gifle m'a projeté contre le mur, et il a commencé à ma tabasser en m'insultant en français et en arabe... des baffes, des coups de poing et des coups de pied quand je me suis retrouvé recroquevillé par terre. Après m'avoir tabassé, il m'a attrappé par les cheveux et m'a trainé contre le bord du lit, il a mis ses jambes contre mes épaules, et en me tenant pas les cheveux il a frotté mon visage sur ses couilles en me disant "sale pédé,c'est ça que tu veux ?". Je sentais sa queue dure sous les vêtements, il a déboutonné le pyjama et s'est contorsionné pour faire sortir sa queue par l'ouverture du slip, il me l'a mise devant la bouche, a forcé les lèvres et enfoncé jusqu'au fond de la gorge. En me tenant à deux mains par les cheveux, il m'a pilonné la gorge, j'avais mal aux cheveux, aux machoires et des hauts le coeur quand il tapait au fond, mais je n'arrivais pas à me défaire de son étreinte.

Quand j'ai essayé de le repousser en appuyant sur ses jambes il m'a donné un coup de genou qui m'a coupé le souffle, et j'ai dû supporter ses assauts jusqu'à ce qu'il lâche sa purée épaisse au fond de ma gorge que j'ai essayé d'avaler comme j'ai pu. Il m'a laissé par terre toussant, crachant, essayant de reprendre mon souffle parce que j'avais avalé de travers, pendant une dizaine de minutes, puis il est revenu dans la chambre et m'a dit que j'allais aller chialer ailleurs et ne pas l'empêcher de dormir.

Il m'a repris par les cheveux et a basculé ma tête en arrière, en mettant son visage devant le mieux il m'a demandé "c'est compris petite pédale?" et quand j'ai dit oui il m'a craché au visage, m'a fait mettre debout et poussé dans le couloir. Je suis sorti aussitôt et je ne suis rentré que tard le soir pour ne pas me retrouver à table devant lui.
Il avait commencé à travailler en horaires décalés, en partant à 5h du matin pour finir vers 1h l'après-midi.

Il ne s'est rien passé les jours suivants et le week-end, mais le mercredi suivant il est venu dans ma chambre le matin, avant de partir travailler, pour me réveiller et me dire sur le ton d'un ordre de rentrer du lycée tout de suite après les cours. Toute la matinée, j'y ai pensé, à cet ordre qui me faisait peur, au ton de sa voix qui me faisait trembler rien que d'y repenser, et je voulais rester dehors tout l'après-midi et ne revenir à l'appartement que le soir quand ma mère serait rentrée du travail. Mais quand midi est arrivé, j'avais encore plus peur de lui désobéir et j'ai pris le bus pour rentrer tout de suite. Je suis arrivé avant lui et je suis resté debout dans la cuisine, sans être capable de rien manger et sans savoir quoi faire.


Quand il est arrivé, j'ai entendu sa clef dans le serrure et j'ai commencé à trembler. Il est entré, a refermé la porte et il est venu tout de suite près de moi qui regardais par terre. Il a attendu quelques instants, je sentais sa respiration rapide et l'odeur de vin de son haleine, puis il m'a balancé une gifle lourde qui m'a fait tourner la tête, et je crois que j'ai tout de suite commencé à pleurer. Il m'a dit de me déshabiller, en slip et en chaussettes, et de me mettre à genoux. J'ai enlevé mes vêtements sans le regarder et je me suis mis à genoux dans le salon en reniflant. Il est venu devant moi, je voyais ses bottes de chantier et le bas de son bleu de travail, et il a dit qu'il allait s'occuper de moi, que j'allais m'en souvenir.


Il prenait ma tête pour la frotter contre son bleu de travail, ou pour me repousser et me faire tomber, il tournait autour de moi en m'insultant, en frottant sa botte contre mon cul, ou en l'appuyant sur ma main pour me forcer à la nettoyer avec ma langue, je devais toujours me remettre à genoux devant lui et recevoir des gifles, des coups de pieds dans les fesses, des crachats. Il avait ouvert son bleu et sorti la bosse de son slip qu'il m'écrasait sur le visage. Il m'a obligé à sucer sa bite dure à travers son slip à poche, avant de la sortir par l'ouverture et de me la mettre dans la bouche et, quand il a senti qu'il allait venir, il s'est retiré et il a joui sur mon visage en me tenant par les cheveux. Après il a essuyé le sperme avec ses doigts qu'il me mettait dans la bouche et il m'a fait lécher sa jute tombée par terre.


Je pensais avec soulagement que c'était fini mais il m'a dit de rester comme ça, qu'il allait manger et qu'après il allait m'enculer... J'étais terrorisé, à l'époque je n'avais encore jamais fait ça et j'étais sûr qu'il allait me faire très mal, et j'ai recommencé à pleurer. Il s'est mis à manger tout en me regardant d'un air mauvais par la porte de la cuisine. Il se moquait de moi en me posant des questions, et j'ai dû lui dire que c'était la première fois, et le supplier de ne pas le faire.

Mais il m'a dit que c'était tout ce que je méritais, qu'il connaissait les "zamels", qu'il allait me dresser et que j'en redemanderais. J'étais toujours à genoux par terre dans le salon, j'avais mal aux rotules et quand, au bout d'un quart d'heure, il m'a demandé de venir auprès de lui je ne l'ai pas fais tout de suite. Il s'est levé en renversant sa chaise derrière lui et il a dit qu'il allait m'apprendre à obéir.

J'ai voulu me relever mais il m'a poussé contre le canapé, la tête dans les coussins, il a saisi un tuteur en bambou dans un pot de fleurs à portée de main et il a commencé à me battre sur les fesses avec cette canne. Comme je criais, il est allé chercher un de mes slips dans le bac à linge de la salle de bain et il me l'a enfoncé dans la bouche avant de recommencer à me corriger durement avec sa canne. Quand il s'est lassé, il s'est mis derrière moi, je l'ai entendu ouvrir son pantalon, il a écarté mon slip et mes fesses et après avoir craché sur mon trou et mis de la salive sur son sexe, il est entré en moi et m'a embroché jusqu'à la garde. J'avais le souffle coupé, je ne pouvais plus respirer, e
t une terrible douleur.

Il me tenait la tête dans les coussins mais j'entendais ses insultes et ses moqueries quand il me disait "alors pédé, c'est ça que tu voulais? tu la sens bien dans ton cul?" en donnant des coups de rein. Mais il ne bougeait pas beaucoup, il voulait profiter de mon humiliation avant de jouir, et j'ai quand même pu avoir moins mal avant qu'il commence à me limer vraiment. Il a joui assez rapidement dans mon cul, heureusement je n'aurais pas pu supporter ce traitement longtemps, et il s'est retiré en me disant que j'étais un vrai enculé maintenant.

Il s'est relevé, s'est réajusté et est resté là à me regarder. Il a ri quand le chien est venu me sentir et que ça m'a humilié encore plus. Comme je n'osais pas bouger, il m'a demandé si j'attendais d'être bourré à nouveau, et il m'a regardé en rigolant méchament me rhabiller. Il m'a interdit de m'essuyer avec le slip que j'avais eu dans la bouche, il  m'a dit qu'il voulait que je sente que ça coule et que mon cul lui appartenait maintenant. Alors je me suis rhabillé comme j'ai pu et je suis parti dans ma chambre, mais avant il m'a obligé à lui baiser la main et à lui dire merci.


Tous les mercredis suivants se sont passés à peu près de la même façon. Il voulait que je l'attende déjà en slip, à genoux dans le salon, prêt à recevoir ses ordres et à satisfaire toutes ses envies. Et la première de ses envies était toujours de me rabaisser et de me battre, pour me faire obéir comme il disait, mais il le faisait même quand j'obéissais à tous ses désirs. En fait ça l'excitait de me dominer et de m'humilier et il inventait à chaque fois quelque chose pour me rabaisser encore plus.


Ca commencait toujours par une séance de gifles et de coups, lui en tenue de travail et moi en slip, et je devais le faire jouir dans ma bouche avant qu'il mange. Après il enlevait ses bottes et son bleu de travail pour se mettre en slip et en marcel, ou en caleçon long et maillot à manche longue pendant l'hiver, et la séance continuait jusqu'au moment ou il se décidait à me sodomiser. Il ne se mettait jamais nu, et il ne m'a jamais demandé d'être nu devant lui. Même pour la sodomie, il préférait que j'écarte mon slip et il me prenait toujours de dos, courbé devant lui dans une attitude de soumission, jamais de face. Quand il me regardait de face, c'était toujours pour voir mon humiliation par exemple quand il me faisait répéter des choses, ou quand il me faisait allonger sur le canapé, la tête dépassant de l'accoudoir, et qu'il m'emjambait pour coincer ma tête dans son entrejambe et frotter ses couilles ou ses fesses sur mon visage en m'obligeant à l'exciter avec ma langue.


Et à la fin de la séance, je devais toujours le remercier et lui baiser la main droite. Ca a duré comme ça une bonne partie de l'année scolaire, tous les mercredis, et il m'ignorait les autres jours. J'étais totalement sous sa coupe et je n'essayais même plus de résister ou de me protéger quand il me battait: à genoux devant lui, je savais que je devais avoir les mains dans le dos pour recevoir les gifles, je devais aller chercher le tuteur en bambou et présenter mes fesses quand il voulait me battre avec la canne, je devais prendre la position à quatre pattes s'il voulait me donner des coups de pieds au derrière... Ca s'est terminé au printemps, il n'avait jamais participé au loyer depuis des mois, et quand il a dit qu'il partait deux semaines chez lui au Maroc, ma mère a bien vu que tout l'argent était pour sa famille, qu'elle s'était fait avoir et elle lui a demandé d'emporter toutes ses affaires.


Pendant quelques temps, je restais à l'appartement le mercredi après-midi, tout habillé, en tremblant de penser qu'il pourrait revenir sachant que j'étais toujours seul à la maison à ce moment là. Mais il n'est jamais venu et petit à petit je l'ai oublié.
Les années ont passé et, à l'approche de la cinquantaine, je repense parfois à ces jours-là avec beaucoup d'excitation. J'aimerais revivre une expérience comme celle-là, avec un ouvrier qui rentre du travail et qui veut se vider les couilles avec un mec soumis, pas forcément un nord africain d'ailleurs et je me fiche aussi de la taille du sexe, c'est la situation qui est excitante pas les détails physiques.


Si cette histoire te branche et que tu corresponds à ma recherche, tu peux me contacter par mail: chantier44@laposte.net.
salut.

barre citewesh

Bonjour à vous tous .c'est moi nassime le prof d'arabe.

 

Bonjour à vous tous .c'est moi nassime le prof d'arabe . Bonne nouvelle .j'ai reçu hier un coup de fil de mon bachelier on me demandent de passer le voir.


Par ce que il a une surprise pour moi .j'arrive chez lui .il m'ouvre la porte.il m'invite a passer dans le salon, Et la quel fut ma surprise .quand je vu qu'il y a la 2 autres jeunes rebeus .tous deux bien beaugosse et bien foutu comme mon étudiant.Ils me demandent de me mettre a genoux tous les 3 autour de moi 3 grosses bites aussi grosses et épaisses l'une que l'autres.


Ils me demandent de les sucer un après l'autre et Croyez moi que c'est comme dans un reve voilà que me fait prendre par 3 beaux mec jeunes bien foutu et bien montées
Après sa l'un d'eux me demande de m'assoire sir sa tige les 2 autre continuent a me mettre leurs bites dans mq bouche. Ensuite le 2 et le 3eme , A la fin ils mon allongaient sur le tapis ils s'est sont mis a genoux autour de moi et ils commencent a ces masturbées au dessu de ma tête.
Et d'un coup un flo de sperme sur mon visage dans ma bouche .du bon sperme de jeunes
Rebeus je ne vous cache pas que a ce moment j'ete vraiment sur une autre planète .
Avant de partir j'ai leché leurs bites
Je dit a mon beaux bachelier a bientôt et je suis
Parti

barre citewesh

Cours de baise a domicile !

Salut les mecs
Je suis bi prof d'arabe .voilà je donne des cours a domicile pour préparer le bac.

Il ya 2 semaines je donnais des cours a un jeune arabe d'une beauté, Tout été parfait chez c'mec. Il me pose une question il me demande comment dire j'ai envie de faire l'amour avec toi en arabe.


Je traduit la phrase et la il m'embrasse .d'abord gêné !
Ensuite je lui rends sons bisous, la il se lève et baisse sons pantalon .et la je vois une putin de grosse tige bien droite.


Bien épaisse .il me la fourre dans la bouche .je pose mes mains sur ses belle fesses bien bombées.
Il m' étouffe ensuite il me demande de me mettre a 4pattes et la il me pénètre avec délicatesse , ensuite les vas et viens avec violence ...

c'normal pour un mec de 19ans
Après il me prends a poussières positions .j'ai vraiment crevé de plaisir !
A la fin il me demande si je voulais avalé je lui dit oui la il enlève sa capote il me demande de tenir sa tige dans ma bouche .il vide son sperme il été très généreux la bouche pleine .
J'avale ensuite je lui nettoie sa grosse queue avec la langue.il me demande d'arrêté la leçon.il me paye et la j'attends toujours sons coup de fil pour des nouvelles aventure . .

nassime (Lyon)  

 

barre citewesh

Baisé par les potes de mon cousin

 

J'habite dans une cité parisienne en colocation avec mon cousin nordine. Un jour de grand soleil, je traverse la cité et je rencontre les meilleurs potes de mon cousin qui savent que je suis pédé. Bachir (grand, baraque, grosse bosse sous le jean) me demande une clope, je lui donne et là il me chope par la main et me demande:"pourquoi t'es pédé?".

Je ne réponds pas à sa question. Son pote Brahim répond à ma place en disant:"parcequ'il kiffe téter du zboub". Dans ma tête je me suis dit qu'il avait raison. Soudain, Bachir met son bras autour de mon cou et me dit "viens faut qu'on parle". Il me ramène dans son local a scooter avec ses 2 potes Brahim et Sofiane. J'commence à baliser...

Et là on commence à discuter normal de tout et de rien et Brahim commence à me tater le cul et Sofiane ramène ma tête vers sa teub. Je ne dis rien par peur de les enerver et surtout parce que j'attends ce moment depuis des lustres!!! Bachir de son coté roule son bédo et me regarde avec son regard de vicelard, je vois sa queue gonfler sous son jean. Brahim me met à 4 pattes, et moi comme une bonne chienne que je suis je commence à cambrer mon p'tit cul..

Ca les rend dingue, Sofiane sort sa queue déjà toute dure et l'enfonce au fond de ma bouche accueillante et me lime la gueule comme une pute. Bachir lui demande d'arreter, il s'approche de moi me regarde et commence à sortir sa teub et là j'ai halluciné, j'avais la bouche face à une queue d'au moins 24 cm sur 8!!!!!!

J'ai mouillé direct et je tire la langue pour lui montrer que j'suis bien chaude pour qu'il me la mette. Il passe derrière moi me fout 3 doigts me traite de salope mouille le bout de son gros gland d'algérien et me la met direct et là je hurle tellement elle est grosse. Pour me faire taire Brahim et Sofiane me mettent leurs 2 queues au fond de la gorge et là je commence à gémir comme une chienne...

Je veux pas que ça s'arrête j'ai deux bonne queues dans la bouche et une teub énorme au fond d'ma chatte. Je me rends compte que Bachir m'a enfoncé son zob sans mettre de capote et il me dit: "tu veux que j'te remplisse ta petite chatte avec mon jus?" je réponds "oui vas-y vide-toi les couilles dans mon trou". A peine dit aussitôt fait, je sens son jus bien chaud couler dans ma chatte.

Sofiane et Brahim se mettent à juter en même temps sur ma gueule. J'en ai plein le visage et plein la chatte, tout c'que j'aime... Les gars se rhabillent et me demandent si je veux bien être leur pute à dispo, evidemment j'accepte mais leur demande d'être discrets vis-à-vis de mon cousin Nordine...Je leur laisse mon numéro et leur dis que j'espère les avoir très bientôt dans mes trous...

barre citewesh

Rebeu passif baisé par un renoi actif

 

Salut, moi c'est Marc. Au moment des faits, j'avais 19 ans (y a 2 ans) je me disais "bi". Je suis originaires des îles 1m82 76kg que du muscle, sportif et une bite de renoi 22x5 cm.
Un jour, j'étais sur un chat gay (normal). La un mec vient me parler, il se décris assez grand et fort passif aimant les grosses queues. Je me dis "c'est pour moi".
On se donne donc rendez-vous pour baiser j'avais dja la goal dans le train c'est pour dire. Arrivé a la gare, jle vois, jlui souris me disant que je vais mamuser et lui aussi sourit.
Dans la voiture on discute, on cherche un lieu ou baiser là, on sarette pa loin de la gare, derriere des arbres.
Arrivés, on se met à l'arrière direct, le keum commence a me rouler une pelle de ouf. En même pas 3 minutes il me sort ma queue et commence à la bouffer. Genre gros coup de langue, bonne pipe baveuse comme je les aime. Sa a durée une demi heure l'histoire quand je sentais que sa venai, cette petite pute me dis "vide toi dans ma bouche" sans hésiter jlui envoi tout mon jus en pleine bouche et lui bois avec plaisir.
Un fois que jmettai vidé, je suis rentré ché moi espéran le revoir.

Le lendemain, sa rate pas, il me rappelle. RDV même endroi a la gare. Comme c'était un coin perdu jlui di dme pompé sur le parking la salope s'exécute. Mais y avais du monde qui passait, alor jlui ai di on va ché toi.
Direct on arrivé i smé a poil moi jaV grave la goal et grave envi de lui défoncé son cul de salope du coup pdt ki me sucé moi jlui mettais des doigts dans le cul, enfin dans la chatte. Puis quand j'en ai eu assez jlai retourné et la jlui ai mis un molard sur son trou dsalope, g mi un capote et jlai fouré.
Jlai zobé comme on la jamais baisé (d'après ces mots) plus i gémissait plus j allai en lui disant "T'aime ça salope? Tu voulais un renoi BM? Allez prends ça dans ton cul..." Véridic 40 minutes de limage.
Le mec avais le cul en feu et a la fin c moi ki en pouvai plus.
Une fois que jsui sorti dson cu, ma salope me suce et jla encore jlui ai tout mis dans sa bouche de suceuse!!!
Putin, autant dire que ces parties de sexe étaient trop kiffantes et les rebeux putin jadore ça.
A plus pour d'autre récit.
Si intéressé l.sexy@hotmail.fr

barre citewesh

Vive les gays arabes blédars c'est les meilleurs actif !

Salut à tous, je suis Salim, J'ai 22 ans et je suis arabe (Algérien) et gay, Je suis plutôt passif et soumis aux arabes que je vénère. Je suis né en France au Havre mais c'est à l'âge de mes 14 ans que mes parents sont venus s'installer à Agadir au Maroc pour le travail de mon père.

J'ai passé une enfance heureuse ou j'ai rapidement découvert le sexe entre hommes dans les hammams d'Agadir ou je me suis fait dépuceler et à cette époque j'avais à peine 18 ans !!

Je me suis fait sodomiser à ce moment la par un vieil arabe qui m'a forcé à le sucer et depuis ce temps là je me suis aperçu que j'aimais ça et même si je me le suis souvent cacher, Je savais au fond de moi que j'avais un mental de soumis à ces rebeux et je me suis mis à les vénérer et en chercher pour devenir leur lope. Mais ça s'était avant maintenant je suis grand et je n'ai toujours pas changer je me suis habituer à recevoir plusieurs arabes gays dans la semaine pour leur servir de vide couille, mais un soir n'ayant pas de maitre arabe pour venir me piner, j'ai décidé de me promener dans le centre d'Agadir et je passe devant une échoppe ou l'on vend des sandwiches à la viande haché.

Tout de suite l'odeur me donne faim et je commande un sandwich et la le vieux barbu, un arabe de 55 ans au minimum se met à me sourir d'une façon bizarre en me mettant même mal à l'aise.
Je comprends à ce moment là qu'il a comprit que j’étais gay et qu'il aimerait bien se taper mon p’tit cul de salope. Je lui rend un beau sourire en me tortillant pour lui faire comprendre que j'était chaud et que si il voulait me féconder j'était à lui !!

Il me donne mon sandwich et me chuchote dans les oreilles de revenir à 2 h00 du mat à la fermeture de son échoppe. Je lui dis oui car même si il n’est pas beau, Il est arabe et c'est juste que en tant que vrai salope je me dois de vider un arabe peu importe l'âge ou la taille ou autres choses.

Pour moi un arabe est supérieur et je suis juste là pour être à leur disposition ! Ceci est dit bref,, 

Arrive deux heures, J'étais impatient et je faisais déjà les 100 pas dans la rue d’à coté et je décide donc d'aller sonner à la porte de son commerce. J’entends de la musique arabe à la porte, Je sonne et là il m'ouvre habiller en tenue que tout les vieux arabes portent. Mais il n'est pas seul et il me dit " Entre mon ami je t'offre le thé avec mes frères).

J'étais dégouter, il n'y avait aucun jeune rebeu, que des vieux !! Pas grave je bois le thé et mon hôte se fait de plus en plus pressant en se touchant le zob à travers ses habits.

Je joue avec ma langue pour lui faire comprendre que c'était lui et lui seul le boss et que j’étais complètement dévoué à ce gros zob d’arabe. Il me sort sa grosse pine circoncise et me demande de la pomper. (Ce que je fais tout de suite).
Je le pompe et pendant se temps la, ses frères commencent eux aussi à se palucher le zboub , mon maitre me fais comprendre que je suis la pour être mis à l'abattage et que je suis venu pour ca.

Mon hôte me bande les yeux pour que je ne sache pas qui je suce ou qui me baise, trop bien sauf que il y avait 5 mecs dans les pièces et que j’aurais bien aimé voir leurs grosse pines d'arabe.

Je pompe, toujours, ne sachant qui ! Et même parfois deux bites dans la bouche en même temps  et la je sens plusieurs main me caresser la rondelle. Je monte direct en excitation et soudain je sens rentrer en moi un gros membre épais qui me fais couiné de bonheur.

Je me fais déjà baiser depuis 1 heure,  tour à tour il me passe dessus avec parfois des gros coups de reins pour certain, d'autres me lime la gueule en me tenant la tête de peur que je m'échappe ! lol

Une odeur de mâles arabe règne dans la pièce, une bonne chaleur orientale qui m'excite, Tous ces barbus en train de se taper une tepu c'était trop bon !

Après plusieurs heures de baise mon maitre (mon hôte) m'enlève la cagoule qui m’empêchait de voir et  me demande de le pomper ! J'en pouvais plus mais avec toit ce qu'il avait fait pour moi, je lui devais bien ça !

Il me met les pattes en l'air et me dis "t'a été gentil, très gentil avec mes frères je vais te récompenser, Je vais te féconder " et la il m'encule d'un coup sec et me lime la chatte, Quel pieds un vrai étalon arabe ce maitre. Il me fait jouir de la chatte et la il me dit " Je viens " et la il pousse des hurlements saccadés en crachant sa purée dans mon trou !!

Je vous jure, je n’avais jamais été aussi bien baisé !!

Et je suis toujours aussi salope ! Salim un soumis à ta disposition les boss !!

 

barre citewesh

Baise avec rebeu bg hetero

Salut à tous, je m’appelle Alex j’ai tout juste 18 ans et je vais vous raconter mon histoire!
Je suis gay mais personne le sais, j’ai quand même réussi a me faire  baiser par un beau rebeu mince et musclé qui s’appelle Mohamed. En rentrant de car le soir, vers 18 heures, je descend du car avec Mohamed, avant que chacun ne rentre chez sois on parle de tout et n’importe quoi puis ont en viens à parler de baston, momo est un athlete, plusieurs fois il s’est battu avec les cailleras du coin.

Il me pari alors qu’il serait capable de me mettre au tapis lors d’une baston amical, pari prit je lui ai dis (avec plein d’idées dans la tête et en rigolant) que s’il y arrivé je lui sucé la bite. On en reste là chacun rentre chez sois.

Le soir vers 21 heure je reçois un coup de téléphone de Momo qui me dit qu’il fout rien et qu’il m’invite chez lui, j’arrive, ont bois un verre, mate la télé, et puis tout d’un coup il me demande si notre pari tiens toujours, sachant que j’était mois baraqué j’avais toutes mes chances de perdre en plus Momo faisait ultra virile et sortait avec les plus belle meufs de la ville donc aucune chance selon moi de pouvoir le sucé. On se calle sur le lit et puis c’est parti! Rapidement je perd pied et perd face à lui, je me retrouve sur le dos, lui assis sur moi.

Il enleve son jogging et me dit que je dois la sucé, je fait style «moi jsuis pas pd sale fou» mais il s’impose de plus en plus, en enlevant son calebite et posant sa bite sur mon visage, je la met dans ma bouche, C’était la premiere bite que j’avais dans la bouche, elle était longue et épaisse, un bon 20 centimètre, bien bronzé, sentant un peu la pisse. Je la suce comme un fou, lui  sur moi, les muscles tendu, les couilles à l’air.

Il me retourne et me dit que si je bouge il me défonce, je reste à quatre pattes, il me baisse le froc et me met sa grosse queue d’arabe à sec dans le cul, j’ai putin de mal, je lui demande d'arrêter mais lui il continue et force dans mon trou de balle jusqu'à que tout rentre, j’en pouvais plus ! Ses jambes claquaient sur mon cul, il faisait de
s vas et viens intensif, j’avais l’impression qu’il faisait ses abdos sur moi. Il transpiré comme un ouf, les tablettes de chocolats apparente, je le touché en bandant grave. Tout s'arrête quand je sens un truc cho dans mon cul, il m’avait giclé dans le cul l’enculé !!! Il me remet le joggig, il remet le siens et me demande de partir. Depuis toutes les deux semaines je viens quand il y a personne chez lui et je répond à touts ses besoins comme un gros soumis mais je kif sa et c’est notre secret !!! Alexdu30

 


 

 

Suite...

 

 

 

 

 

Nouvelle Vidéo de Laskards à télécharger !

 

 
 
| Nous contacter |